COuverture(s)

La réflexion collective mène à l'espoir

Le silence des Caméléons

Nos relations hiérarchiques sont-elles condamnées à verser dans l’abus de pouvoir ?

Le silence des Caméléons prend ancrage dans l’histoire d’une compagnie de théâtre installée en région. Joachim, Victor et Marie,  élèves devenus salariés, font face au décès de leur directeur et à l’annonce inattendue de Marie, pressentie pour reprendre la direction, qu’elle ne le fera pas.

Le silence des Caméléons répond à une nécessité absolue de faire le point sur la place de l’artiste dans nos sociétés occidentales contemporaines. On y interroge le rôle social des artistes, la responsabilité de prise de position, et notre rapport à la peur maladive de tout perdre. La pièce met en lumière une situation trop banale d’abus de hiérarchie et révèle ainsi un malaise dans les rapports dominants/dominés.

Le silence de caméléons Théâtre de Lisieux répetitions (11) OUI

Distribution - Production - Diffusion

Le silence des Caméléons
Création 2022 de la Compagnie COuverture(s)

Ecriture et mise en scène Mathilde Burucoa
Collaboration artistique Delphine Jeanne

Avec Margot Réminiac
Anne Cammas
Nicolas Stark Nesjoua
Nicolas Cloche
Thomas Justine

Musique originale Nicolas Cloche
Création lumière Ruddy Fritsch
Conception scénographie Maialen Imirizaldu et Mathilde Burucoa
Construction scénographie Nicolas Gauriat
Photos Kevin Louviot

Le silence des Caméléons est financé par l’agglomération Lisieux Normandie et le crédit agricole Livarot.
Il a bénéficié d’accueils plateau au Théâtre de Lisieux, au théâtre des Bains Douche du Havre et au théâtre de Livarot.

Le spectacle sera en tournée sur l’agglomération Lisieux Normandie en 2022 (diffusion Théâtre de Lisieux). Des discussions sont en cours pour une diffusion à la cidrerie de Beuzeville.

Dispositif scénique

Le dispositif scénique du spectacle implique le partage des assises entre spectateurs/spectatrices et comédien.ne.s en cercle. La scénographie évoluera dans les prochains mois pour devenir modulable en fonction des salles et du nombre de spectateur.ice.s. Le Silence des Caméléons pourra jouer dans des théâtres, salles des fêtes et en extérieur.

Alors que les scènes de souvenir ou d’instants présents sont jouées au sein du cercle, celles où les comédien.ne.s sont assis parmi les spectateurs/spectatrices permettent de poser le récit d’une manière plus blanche. Ici, on cherche à permettre une distance, une histoire racontée, posée là sans jugement afin que le/la spectateur.ice puisse cheminer dans son interprétation de manière indépendante.

Les deux «coffres» visibles sur les photos accompagnent tout le récit, sont déplacés au fil de l’histoire pour devenir une table de bar, un cercueil, un espace de rangement, un bureau. Ils permettent de déplacer l’intrigue d’un lieu à un autre.