COuverture(s)

La réflexion collective mène à l'espoir

Mathilde Burucoa

Après dix ans d’études en chant lyrique, danses (classique et caractère) et guitare (classique et folk), Mathilde intègre la classe d’art dramatique de Michel Armin et Emilie Anna Maillet au conservatoire du 19ème arrondissement de Paris.
Elle travaille sous la direction du duo Allio-Weber, Valia Boulay, Hafed Benotman, Zenab Bassalah.
Elle affirme rapidement sa préférence pour l’écriture et la mise en scène.

En 2012, à la sortie du conservatoire elle écrit son premier texte de théâtre. SANNOM, interprété par Thomas Justine, est créé en Normandie en 2015. S’en suit Erable et Baudruche, mis en scène par Thomas Justine (publié aux éditions S-ACTIVE). Puis Du vide sous les Toits (sélectionné par ALT, le texte fait l’objet d’un débat au Tarmac à Paris en 2019 et est très apprécié du comité de lecture du CDN de Caen en 2020), Une patte avant l’autre, A petits corps grands cœurs, textes qu’elle met en scène en Normandie au sein de la Compagnie COuverture(s).

En 2016, la rencontre avec Giles Foreman et les stages que Mathilde suit avec lui sont décisifs. Les méthodes anglo-saxones de recherche et techniques sur les personnages sont passionnantes. Alors que les méthodes anglaises peuvent parfois paraître trop « réflexives » en France, Mathilde y voit plutôt un travail et un amour du détail. Dans l’analyse du texte, dans la construction d’un personnage, d’un corps et d’un vécu, pas de « psychologie » mais bien un travail profond qui permet de mettre en scène l’intime, la pensée vivace et le corps tendu.

Le plateau est le lieu de l’empathie, l’occasion unique et précieuse de comprendre et interpréter une palette élargie de manières de penser. La recherche est une étape obligatoire du travail. Mathilde fournit le sujet de la création, la question à creuser puis l’équipe discute, lit, se nourrit avant de partir en improvisations. Il s’agit d’éprouver l’existence, la nôtre et celle des autres, de revoir les acquis de notre condition, d’interroger sans cesse nos possibilités d’action, de réflexion et réaction. Le texte, lui, est écrit plus tard.

Après Sannom, Erable et Baudruche, Du Vide sous les Toits, Une patte avant l’autre, et A petits corps grands cœurs, Le Silence des Caméléons, création 2022 de COuverture(s) est sa cinquième pièce. Elle se lance prochainement dans l’écriture de la création 2024, Miracle.

Mathilde Burucoa - Profession spectacle - Mai 2019

"J'écris par nécessité intime, sociale, politique"

Et pour écouter une interview sur Radio Tou’Caen en 2020